Print

Types de casques

Il est généralement reconnu que le port d’un casque réduit de manière significative le risque de blessure à la tête. Toutefois, leur efficacité dans la prévention des commotions cérébrales et d’autres traumatismes crâniens est toujours source de débats1,2. De nombreuses forces biomécaniques peuvent être impliquées dans un traumatisme crânien selon le sport pratiqué et le type de blessure. Pour cette raison, la conception des différents types de casque varie selon les besoins et les contraintes propres à chaque sport1

Par exemple, les casques à coquille rigide tels que ceux utilisés pour le football, le ski ou la planche à neige ne sont pas les mieux désignés pour protéger la tête des forces inférieures impliquant une accélération rotationnelle, qui sont la cause de la plupart des commotions cérébrales1. De tels casques ont été conçus pour protéger la tête de la force de pénétration et pour se déformer à l’impact afin d’absorber l’énergie et, ainsi, réduire l’accélération de la tête2.

 

Forces mécaniques

Il existe trois grandes forces mécaniques dont il faut tenir compte au moment de sélectionner le bon casque pour une activité physique :

L’impact – Un contact ou un coup résultant d’une collision.
La compression – Une force ne résultant pas d’un impact, qui effectue une pression grâce à sa puissance ou à son poids. 
La pénétration – Une force pénétrante par laquelle un objet traverse une barrière ou un support.  

 

Un seul casque, plusieurs applications

Certains casques peuvent être utilisés dans le cadre de plusieurs activités impliquant des mouvements similaires et, donc, présentant des risques communs. Il est important de ternir compte des forces mécaniques décrites ci-dessus au moment de déterminer si un casque convient à une activité autre que celle pour laquelle il a été conçu. Par exemple, un casque de vélo conçu pour ne résister qu’à un seul impact n’est pas approprié pour les sports où les impacts sont fréquents. Il peut toutefois convenir à d’autres activités telles que la planche à roulettes, la trottinette ou le patin à roues alignées.

 

Normes et certifications

Vous trouverez ci-dessous une liste d’activités pour lesquelles le port du casque est obligatoire, ainsi que les certifications minimales requises pour chaque activité :

Cricket : Normes britanniques (BSi) - BS7928:2013; NOCSAE NS022
Vélo (standard) : CPSC; ANSI, ASTM F1447 ou F1898; Snell B90A, B95 ou N-94
Vélo (casque intégral) : CPSC; ASTM F2032 ou F1952
Hockey sur gazon : CSA; ASTM F-1045; HECC; NOCSAE ND030
Football (américain) : NOCSAE, ANSI/ISO 17065
Hockey : CSA; ASTM F-1045; HECC; NOCSAE ND030
Patin sur glace : CSA; ASTM F-1849-18; HECC
Équitation : ASTM F1162; SA (Australie); SEI; Snell E-2001
Patin à roues alignées/trottinette : CSA; Snell N-94; CPSC; ASTM F1447 ou F1492
Lacrosse : CSA; ASTM F-1045; HECC; NOCSAE ND030
Luge/traîneau : Snell M-2005, M-2010, CMS/CMR 2007; DOT FMVSS 218
Escalade : EN-397, EN-12492, UIAA, CE, ISO-9000; Snell N-94
Ringuette : CSA; ASTM F-1045; HECC; NOCSAE ND030
Rugby : approuvé par l’International Rugby Board (IRB)
Planche à roulettes : CSA; ANSI; ASTM F1492-15 ou F1447; CPSC; Snell N-94
Ski/planche à neige : ASTM F2040; CSA Z263.1; CE EN1077; Snell RS-98
Balle-molle : NOCSAE ND022 (batteur), ND024 (receveur)


1 Daneshvar, DH., Baugh, CM., Nowinski, CJ., McKee, AC., Stern, RA. and Cantu, RC. Helmets and Mouth Guards: The role of personal equipment in preventing sport-related concussions. Clin Sports Med. 2014 Jan; 30(1): 145-163.
2 Bailly, N., Laporte, JD., Afquir, S., Masson, C., Donnadieu, T., Delay, JB. and Arnoux, PJ. Effect of helmet use on traumatic brain injuries and other head injuries in Alpine Sport. Wilderness & Environmental Med. 2018; 29: 151-158.

TOP