Considérations pédagogiques pour les activités hivernales en plein air

  • L’enseignant doit expliquer aux élèves les risques liés aux engelures et à l’hypothermie, leur enseigner à en reconnaître les signes et à les traiter.
  • Les enseignants doivent s’assurer de bien connaître les antécédents médicaux des élèves souffrant de l’asthme, de troubles respiratoires ou d’allergies sévères. Ces élèves devraient toujours avoir sur eux un inhalateur ou un EpiPen, selon le cas.
  • Les élèves et leurs parents doivent être sensibilisés à l’importance de bien protéger la peau contre les rayons du soleil.
  • Les élèves doivent être sensibilisés à l’importance de bien s’hydrater.
  • Les élèves doivent avoir accès à une fontaine ou à des bouteilles d’eau afin de pouvoir se réhydrater durant l’activité.
  • Les enseignants doivent se référer aux politiques de l’établissement scolaire en ce qui concerne la température et les conditions météorologiques.
  • L’enseignant est dans l’obligation de reporter l’activité si les conditions météorologiques présentent une menace pour la sécurité des élèves.

 

Équipement et installations pour les activités hivernales en plein air

  • Les élèves doivent porter des vêtements adaptés aux activités hivernales en plein air, y compris à la tête et aux mains.
  • L’enseignant doit considérer les éléments suivants lors de la sélection du site de l’activité : ensoleillement, vent, refroidissement éolien, neige, caractère adéquat du terrain pour l’activité proposée.
  • Si une activité de patinage se déroule sur un étang ou un lac, il est primordial que la zone de patinage soit délimitée et bien entretenue.
TOP